logo 4PADEL

CONNECTE-TOI !

J'AI DÉJÀ UN COMPTE

Mot de passe oublié ?
NOUVEAU CLIENT ?
Réserver

PARLONS PADEL #2 – Le tableau des niveaux

 Dur, dur. Très dur même, de te confronter à la fracassante réalité de ton niveau de jeu au Padel.

C’est souvent assez fluctuant, ça dépend des caractères mais globalement on est tous des compétiteurs et la lucidité est donc proche de zéro. Moi par exemple, j’ai le recul et l’expérience nécessaires pour affirmer que je me positionne entre 10 et 11 sur l’échelle des niveaux qui va de 1 à 10. Chacun sa vision des choses !

 

4PADEL - Tableau des niveaux Crédit : Padel Around

 

On va pas se mentir, il y a un objectif vicieux derrière tout ça : pouvoir enfin se comparer individuellement. On adore le Padel, on est fan de son côté gentleman mais à un moment, l’égo prend le dessus et il faut pouvoir affirmer à Barnabé du service digital que « oui on est meilleur que lui ». Quoi ? Vous n’avez pas un « Barnabé » au service digital ? C’est plutôt commun pourtant.

Et pour pouvoir s’étalonner un petit peu rien de mieux qu’un tableau des niveaux gradué sur dix échelons. Avec ça normalement on couvre tous les profils.

 

Niveau 1 – INITIATION

« Je commence à jouer, je m’intéresse aux règles »

Je vais te la faire très très courte : soit tu débutes, soit tu es nul.
Si tu as joué deux ou trois fois au Padel avec parcimonie (non ce n’est pas un autre collègue du digital…) tu as le droit d’être dans cette catégorie. Mais si tu t’y mets avec un peu plus de régularité et que tu es toujours au niveau 1, il faut clairement repenser ton plan de carrière car tu n’es pas doué de tes mains. C’est donc un éventail d’activités qui se ferme à toi : les sports de raquette, la poterie, les kaplas…

 

Niveau 2 – DÉBUTANT

« Je commence à apprendre les coups de base, je connais les règles.
Le jeu est lent, les jeux sont courts »

Tu es toujours nul en fait mais tu penses pouvoir devenir fort. Du coup tu apprends les règles et tu joues un peu plus régulièrement. Ta difficulté ? Trouver des joueurs qui veulent bien jouer avec toi car ne l’oublie pas : tu ne sais toujours pas rattraper un service qui touche la vitre. La moyenne des points tourne donc autour de 4 secondes ce qui est plutôt pratique : tu as le temps de faire 8 sets à ta pause midi.

 

Niveau 3 – DÉBUTANT +

« Je joue une fois par mois.
Je commence à réussir quelques lobs, je commence à jouer avec les vitres »

Beaucoup plus vicieux que les niveaux 1 et 2. Tu débutes toujours mais tu commences à utiliser des mots techniques et à t’y croire vraiment à la pause-café.
« Ouais ce midi laisse tomber, Bandeja sur Bandeja j’étais vraiment au-dessus du Game »
Mais attend Gérard je ne comprends pas, tu joues toujours en short sans poche, il faut vraiment que tu gagnes en lucidité. Tu es ce fameux joueur qui à la réception d’un service raté, s’entête à vouloir renvoyer la balle au serveur pour gagner du temps. C’est une erreur Gégé, on perd du temps à cause de toi : met nous cette pu$!% de balle dans le filet et on passe au deuxième service, car Lucien en face, a prévu son short à poches lui.

 

Niveau 4 – INTERMÉDIAIRE

« Je joue plusieurs fois par mois, je commence la compétition en amateur.
Je monte à la volée après un lob, je fais des volées de coup-droit et de revers.
Je laisse passer la balle et j’attends le rebond vitre. Je réussis 1 lob sur 2 »

Déjà un peu plus sérieux. Tes collègues tennisman acceptent enfin de jouer une fois par semaine avec toi. Pas forcément parce que tu es bon mais parce que tu insistes lourdement. En fait ça y est : tu as le virus Padel… c’est en toi, tu es addict. A force de pratique, tu commences à comprendre un peu la volée et les vitres et puis surtout : tu as fait quelques tournois amateurs.
Ça, c’est ta grande fierté. Tu as participé au tournoi des copains au Tennis-Club de Chatou-les-eaux et tu estimes désormais être proche du professionnalisme.
Rien de grave, la situation est normale, ton égo padelistique commence à prendre forme.

 

Niveau 5 – INTERMÉDIAIRE +

« Je joue au moins une fois par semaine, je commence les tournois homologués.
Je finis des points à la volée et en smash à plat. Je commence à défendre les doubles vitre et je varie mes retours »

Tu viens de te prendre une licence pour ton premier tournoi homologué, ton cœur palpite. T’es excité comme jaja et tu découvres que tu tombes contre deux quadragénaires grisonnants. Sur le papier, ça s’annonce bien, dans ta tête t’es déjà au tour suivant. Une heure plus tard et après deux jeux marqués, tu replies tes affaires en espérant finalement qu’il y a une consolante.
A cette étape de ta « carrière », tu t’estimes être niveau six voir même sept dans les bons jours, mais ne t’y trompe pas, tu es niveau 4, limite 5 et tu vas devoir cravacher pour continuer à progresser.

 

Niveau 6 – AVANCÉ

« Je fais régulièrement des tournois homologués. Je fais des points en smash liftés, je contre-attaque les smashs adverses. Je peux décider de ralentir ou accélérer le rythme du point »

Allez, le premier tournoi, c’est déjà oublié. Tu as enfin compris qu’il fallait parfois jouer doucement, que c’est un sport avant tout tactique. D’ailleurs, tu as pris une licence de yoga en parallèle pour travailler ta patience.
Tu maitrises de plus en plus le rythme des points, c’est de mieux en mieux mais il te manque encore quelque chose fiston. Encore quelques salutations au soleil et ça viendra.

 

Niveau 7 – AVANCÉ +

« Je gagne plusieurs matchs lors de tournois homologués. Je finis les points en faisant sortir la balle et je maîtrise toutes les formes de smashs. Je fais des retours vitre lobés ou dans les pieds, je tourne autour de la balle pour retourner. »

Tu viens de passer un cap. Tu gagnes des matchs en tournois, tu te régales à faire sortir les balles, tu te places mieux. Tu deviens même exigeant sur les gens qui vont t’accompagner sur chaque partie… « Pas de joueurs intermédiaires ça va 5 minutes, je fais pas du social ».
On te comprend, on progresse uniquement en jouant avec meilleur mais n’oublie pas d’où tu viens.

 

Niveau 8 – EXPERT

« Je vais régulièrement en phase finale de tournois homologués.
Je maîtrise toutes les formes de smashs, je varie mon jeu régulièrement. Je maîtrise parfaitement les doubles vitres. »

Je crois que tout est dans le nom : EXPERT. Tu es un expert…du latin « experitus », étymologiquement ça veut dire que tu as connu le danger et que tu t’en es sorti avec habileté. Eh oui bonhomme LV3 latin au Lycée Elsa Triolet, El Condor ne chômait pas pendant que tu préparais des sarbacanes avec stylo Bic.
Il te reste encore quelques coups à maitriser pour gagner des tournois mais on va pas se mentir, tu commences à faire très mal.

 

Niveau 9 – EXPERT +

« Je suis entre 200 et 400e français.
Je maitrise tous les coups d’attaque et de défense. Je finis le point dès que l’occasion se présente. »

Le texte se passe de commentaire : tu maitrises tous les coups du Padel.
Hein ? Qu’est -ce qu’il te manque alors pour accéder au haut niveau français ? Bah du mental ma petite gueule. C’est bien mignon de faire des vibora et des par 3 à tout va mais si en face de toi ça joue l’acier et que tu perds tes moyens, tu n’y arriveras jamais. C’est dans la tête minot, allez lâche rien.

 

Niveau 10 – ÉLITE

« Je fais partie du top 200 français »

Bienvenue dans l’élite. Oui, oui tu y es, tu peux respirer. Mais pas trop parce qu’entre être 198eme français et top 8, y’a quand même un grand écart qui ferait pâlir JCVD.

 

Ton dévoué, El Condor.

#4PADEL